Ou comment j’ai conservé ma liberté de bouger

Accueil > Le monospace en détails > Ajustements personnels

Ajustements personnels

Dossier pour le banc arrière - date : été 2011

  • Raison : lorsque j’ai acquis le vélo, A avait 2 ans et s’endormait souvent, même sur les trajets courts. Sa tête avait tendance a basculer en arrière par dessus le rebord de la caisse et son casque se coinçait sous mon guidon si bien que j’avais vraiment peur de lui faire mal.
  • L’idée : faire un dossier rehaussé qui retiendrai la tête du loulou et serait plus confortable pour la grande
  • les contraintes : je ne voulais pas faire trop de trous dans la caisse, ni alourdir encore le bolide et il fallait que ce soit confortable
  • Les matériaux : . une vieille latte de sommier coupée en deux, . du vernis acajou, . une perceuse . un grand morceau de tissus éponge (l’été, dans le Gers, on transpire beaucoup) . un grand morceau de tissus molletonné . du fil solide . une machine à coudre . un peu de patience
    - durée de vie : toujours en service

Des boulons partout à la place des vis - date : printemps 2012

  • Raison : la plupart des vis à bois fournies avec le biporteur ont fini par agrandir leur trou sous la contrainte et ne tiennent plus
  • L’idée : remplacer tout ça par des boulons
  • Les matériaux : . un grand nombre de boulons poëlliers avec écrou-bouchon . une perceuse
  • Durée de vie : toujours en service

Rehausse de la capote - date : automne 2012

  • Raison : à 7 ans, E touchait un peu le plafond avec son casque et je souhaitais pouvoir encore la transporter un moment
  • L’idée : réhausser l’égèrement les attaches de la capote pour gagner les quelques centimètres nécessaires
  • Les contraintes : la forme de la capote ne permet pas beaucoup de souplesse et il faut préserver l’étanchéité
  • Les matériaux : . quatre équerres métalliques . perceuse . quatre vis avec écrous bouchon . une pipette à doliprane . des bouchons de liège (autres matériaux testés : différents bois, pâte polymère)
  • Durée de vie : toujours en service

La pochette arrière - date : printemps 2013

  • Raison : j’ai beson d’un rangement toujours accessible pour mettre un carte routière et quelques autres bricoles
  • L’idée : une sorte de saccoche fixée à l’arrière de la caisse à laquelle je peux accéder sans descendre de vélo (et même pourquoi pas en roulant)
  • Les contraintes : peu d’épaisseur, pas trop de profondeur pour pouvoir accéder facilement au fond, matériau résistant
  • Les matériaux : . bâche blindée pour serre translucide . fil à coudre le jean . quatre vis à bois
  • Durée de vie : toujours en service

Deuxième banc face au premier - date : printemps 2013

  • Raison : les enfants assis à l’arrière ont cassé le dossier du banc avant en tapant dessus avec leurs pieds et je souhaite qu’ils puissent se faire face pour jouer ou discuter pendant les longs trajets
  • L’idée : fabriquer un deuxième banc identique à l’original et taillé pour s’installer dos à la route
  • Les contraintes : il me faut un matériau léger et robuste et je dois mesure les angles pour ne pas faire d’erreur sur la découpe, je voudrais pouvoir refermer la capote sans que les enfants ne se contorsionnent
  • Les matériaux : . une planche de pin de 10mm . des vis à bois
    - durée de vie : toujours praticable mais seulement l’été, les enfants ne passent plus sous la capote, remplacé par le coussin

Articulation du deuxième banc d’origine - hiver 2014

  • Raison : j’avais besoin que ce banc soit démontable rapidement pour moduler l’espace dans la caisse
  • L’idée : articuler le dossier et utiliser des fixations faciles à enlever
  • Les contraintes : ça doit rester solide et s’enlever rapidement et je dois pouvoir transporter le banc plié
  • Les matériaux : . deux grosses charnières à piano . des boulons poëlliers avec écrous à oreille . perceuse
    - durée de vie : toujours en service, les écrous à oreille tombent souvent

    Le coussin à l’avant - date : printemps 2015

  • Raison : les trois aînés sont maintenant un peu trop grand pour le deuxième banc et touchent la capote si on la ferme
  • L’idée : un coussin pour rendre le fond de la caisse plus confortable
  • Les matériaux : . les couvertures polaire que je garde toujours pour les frimas . un sac à linge qui trainait dans un placard
  • Durée de vie : toujours en service, fixation à améliorer

Deuxième capote - date : automne 2015

  • Raison : en Loire Atlantique, les grosses pluies sont fréquentes et la tente cabriolet ne permet pas une étanchéité parfaite, surtout depuis que je l’ai réhaussée
  • L’idée : une deuxième capote qui passerai par dessus pour obstruer les ouvertures arrières
  • Les contraintes : un matériau résistant et translucide, la capote doit être facile à mettre en place et ne pas prendre l’eau ouverte
  • Les matériaux : . bâche blindée pour serre translucide . élastique à culotte résistant . une grosse aiguille à coudre le cuir
  • Durée de vie : toujours en service

Protège cartables - date : automne 2015

  • Raison : les enfants grandissent et les cartables aussi, je ne peux plus transporter confortablement le tout dans la caisse, je dois donc souvent mettre les cartables sur le porte-bagages ou mieux, fixés au dossier du siège bébé
  • L’idée : un protège sac suffisamment grand et résistant pour couvrir les cartables où qu’ils soient
  • Les contraintes : un matériaux souple et résistant suffisamment grand pour deux ou trois cartables
  • Les matériaux : . bâche blindée pour serre translucide . élastique à culotte résistant . une grosse aiguille à coudre le cuir
  • Durée de vie : toujours en service

Transformation du coussin avant en banc - date : automne 2015

  • Raison : le coussin glisse et n’est plus fonctionnel si j’enlève la cape chaude qui est à l’intérieur
  • L’idée : fixer un banc suffisamment bas pour que les enfants ne soient pas trop pliés lorsqu’on ferme la capote et pouvoir le retirer ou le replier
  • Les contraintes : un banc à la fois solide, léger, facile a retirer et qui prenne très peu de place
  • Les matériaux : . une planche récupérée, . deux grosses charnières à piano (les mêmes que pour articuler le deuxième banc), . le sac à linge du coussin avec une couverture polaire dedans, . une visseuse et quelques vis à bois . deux longs boulons qui servent de soutien à ’l’avant du banc . un sac poubelle pour ranger la cape sous le banc, elle est ainsi plus accessible et protégée des pieds sales
  • Durée de vie : toujours en service